Equi K-Taping
Définition du K-Taping

Provenant du Japon et utilisé depuis plusieurs années en kinésithérapie humaine, le K-Taping est une méthode thérapeutique qui soulage les douleurs et permet d’accompagner la guérison de nombreuses maladies.

Principe

Il s'agit d'appliquer une bande élastique en coton (tape) recouverte d’une couche d’acrylate (effet adhésif).  
L’élasticité de la bande joue un rôle important dans les différentes techniques de pose.

Le K-taping permet une liberté de mouvement, il est à différencier du strapping qui consiste avant tout en une contention articulaire provoquant une augmentation de la pression et donc une réduction de la circulation sous-cutanée.

Produit certifié non dopant et de haute qualité.

Mécanisme

Son action à la surface de la peau est mécanique : il soulève la peau ce qui réduit la pression sur les nocicepteurs
(diminution de la douleur), augmente l’espace interstitiel (meilleure circulation) et stimule les récepteurs.

Cela lui permet de stimuler de nombreux récepteurs au niveau de la peau (mécanorécepteurs, nocicepteurs, propriocepteurs), des muscles (fuseau neuromusculaire) mais aussi des tendons (appareil de golgi).

Effets
  • Action antalgique : diminution de la douleur par stimulation des mécanorécepteurs

  • Amélioration de la fonction musculaire : effet tonifiant ou détonifiant selon la pose

  • Activation du système lymphatique : effet décongestionnant

  • Soutien articulaire / Proprioception : amélioration du mouvement

 

L’effet du k-taping  est immédiat et est amélioré avec le mouvement, il dure aussi longtemps que le patient porte le tape.

Dans quels cas utiliser le K-Taping pour votre cheval ?

Le K-Taping s’utilise soit en prévention, à l’entrainement, lors de récupération suite à un effort, en post-opératoire, en soin de pathologie ou de blessure. Utilisé après une séance d’ostéopathie il permet de consolider le travail de l’ostéopathe sans réduire la mobilité du cheval.  

  • Au niveau musculaire : contractures, spasmes, courbatures, faiblesse, déchirure, fibrose, cicatrice, atrophie

  • Au niveau ligamentaire ou tendineux : tendinite, entorse, desmite, hyperlaxité, soutien articulaire

  • Au niveau lymphatique : drainage lors d’œdème, hématome, tares molles (hygroma, molette…), engorgement

  • Arthrose

  • Contusion des côtes

  • Problèmes de mâchoire (headshaking)

  • Problèmes d’épaule ou de rotule

  • Traumatisme du ligament nuchal (cheval tirant au renard)

  • Subluxation sacro-iliaque

  • Conflit de processus épineux

  • Récupération sportive

Chloé Michotte

30000 NIMES

06.77.78.28.36

chloe.michotte@gmail.com.